Anaska à Coeur Ouvert

Anaska Tout Simplement

Bonjour, je me présente

Classé dans : Non classé — 29 janvier, 2007 @ 8:22

Médium intuitive, et femme accomplie

Je me bas pour défendre les valeurs humaines.

Aimer et Aider sont pour moi des verbes qui se conjuguent parfaitement.

En lisant mes poémes,vous comprendrez qui je suis et pourquoi je me bas.

Soyez les Bienvenues chez moi

Anaska à Coeur Ouvert.. Bonjour, je me présente dans Non classé fleur_025

L’apprentis

Classé dans : Magie — 8 mai, 2017 @ 10:10

24fdda9a

 

 

Depuis de longues années , elle rêvait de magie

Comme si  elle appartenais à ce monde infinis

Attirée par toute les plantes et fleurs naturelles

Qui donne de la beauté dans ce monde cruelle

Elle chercha un maitre spirituel

Pour apprendre sort et mantras

Et se défendre dans l’eau-delà

Plus elle apprenais , plus elle intégrée cette nouvelle vie

Afin de faire taire cette violence et ces cris

De ces pauvres gens qui tombent dans l’oubli

Elle appris ce qu’était la patience

Tout en ajoutant quelques performance

Pour rajeunir les rituels , même les plus éternels

Chaque jours ou nuit de magie devenaient vitale

Comme une drogue dans sa tête , fatale

Les années ont passées ,avec elles toujours cette envie d’apprendre

Comme une litanie , sorts et magie

Font partie de sa vie

Pour aider, protéger son prochain

Elle soignera les âmes , cela est son destin .

 

Anaska

Critique déprime

Classé dans : Non classé — 3 mars, 2016 @ 11:20

Critique déprime  dans Non classé

 

Tu dis que tu veux te foutre en l’air

Que tu n’as plus d’avenir sur terre

Que ta vie est devenue un enfer

Tu ne retrouve plus ton chemin

Même avec tout l’amour des tiens

Tu ne trouve plus de but dans ta vie

Comme si le temps avait tout pris

T’imagine que personne ne veux de toi

Qu’aucun amour ne  te tiens en émoi

Alors tu a trouvé la solution

Tout laissé à l’abandon

Préparer ta mort

Comme  quand l’on s’endort

Avaler une tonne de cachets

Pour éviter de se blesser

Tu pense que dans le ciel

Ta vie sera éternelle

Que tes souffrances s’arrêteront

Comme on efface un coup de crayon 

A tu seulement  imaginé ?

De ce que vivent les suicidés ?

Ta mort sur terre 

N’enlèvera pas ta misère

Car ta grande peine et morale

Et que ton âme est vitale

La haut oui tu sera entourée

Des personnes jadis aimées

Mais tu ne pourras plus enlacer tes enfants

Plus leurs dire combien tu les aiment tant

Ton existence deviendras différente

Dans les sphères tu connaîtras l’attente

De pouvoir guérir  doucement

De ce qui te tiens à cœur  mentalement 

Alors réfléchis au sens de la vie

Et du bonheur que temps n’as encore pris

Celui de croire encore à l ‘infinis

Et de retrouver l’espoir petit à petit

Comme un cadeaux précieux qu’est la vie 

 Anaska

 

 

 

Un monde sans elle

Classé dans : De l'Amour à la Haine — 2 mars, 2016 @ 6:03

 

un homme pleure

 

Aujourd’hui je ne vis plus je survis , 

Depuis le jour ou tu et partie

J’aurai voulus mourir avec toi

N’être plus jamais loin de tes bras

Mais comment faire ici bas?

Mon âme te cherche à travers le temps

Ton amour me manque infiniment

Ce temps qui passe , sans ton regard bleu dans le mien

Ma tête , mon cœur , noyé dans ce trop grand chagrin

Tu me disait de ne jamais renoncer , continuer mon chemin

Car dans l’amour il n y a pas de  fin ,

Qu’espérer et  y croire nous rendent plus fort

Que les sentiments survivent au delà de  la mort  

Je dois me battre pour nos enfants

Laisser la trace de leurs maman

Si courageuse et belle malgré la maladie

Gardé cette merveilleuse image ou tu souris

Allongée sur le sable dans ce coin de paradis

Gravé à jamais dans mon esprit

Anaska 

 

Liberté !

Classé dans : De l'Amour à la Haine,Non classé — 16 novembre, 2015 @ 6:54

 

Résultat de recherche d'images pour "image de drapeaux francais"

Liberté ,

Je suis comme le vent , libre comme l’air

Combattant le néant , combattant la misère

D ‘arrache pieds je soulève mon droit d’expression ,

Contre toute ces ordures et cette pollution

Je n’ai pas peur de mourir , car cette vie n’est qu’éphémère

Quand bien même je devrai , je ne saurai me taire

Contre toutes ses injustices , cette haine , cette colère

Le monde pars à la dérive dans une mer de sang

Comme toujours on choisit des tas d’innocents

Qui paie pour une soi -disant justice par des mécréants

Mes larmes de tristesse parcours mon visage

Mes poings se ferment devant tellement de rage

Mais que pourrai je faire à pars le hurler !!

Prier ne m’apaise même pas , car l empathie me tiens en émoi

J’aimerai pouvoir sauver toutes ces âmes apeurées

Afin de voir à nouveau le soleil se lever

Sur une terre , nouvelle faite d’amour et de paix .

Anaska

 

Enfance pardonnée

Classé dans : De l'Amour à la Haine — 7 juin, 2015 @ 7:04

 

Enfance pardonnée dans De l'Amour à la Haine mere_fille

Lorsque  elle était une petite fille

Sa mère était comme un joyaux qui brille

Rien ne pouvait la remplacer

Pas même le plus beaux de ses jouets

Puis et arrivés sa petite sœur

Là elle  n’avais plus le droit a l’erreur

Ses bêtises ,  ses mensonges  devenaient les siens

Comme un fardeau , pensant un meilleur lendemain

Les années ont passées sous la maltraitance et les injures

Qui ont fait d’elle une jeune fille trop mature

Chassés de la maison familiale à quinze ans à peine

Le cœur remplis de haine

Ne comprenant pas pourquoi on avait cesser de l’aimer

Alors que pour elle, ses parents étaient sa moitié

Elle a construit sa vie de son côté sans jamais oublié

A construit sa propre famille

Adorée chaque instants de bonheur auprès de ses filles

Les années se sont écoulées , emportant avec elles les souvenirs délavés

Comme un morceaux de temps que l’ont aurait effacé

Ses parents sont devenus très âgés

Leurs enfants dans la France un peu dispersés

Les voici seuls et presque démunies

Devant la solitudes & la maladie

Pour elle se sont toujours sa famille

Malgré ses doutes et ses rancœurs du passé

Elle oubliera combien elle à souffert

Eloignera d’elle ce qui fit son enfer

Car à ce jour cela reste sa mère

Qu’elle aime par dessus tout , au delà de son caractère

Anaska

 

 

 

 

 

Le Silence

Classé dans : Non classé — 3 avril, 2015 @ 3:00

Le Silence dans Non classé 65818_ABDEM4GTI24KBZJOY44KQT8KVBEVZU_65818_abdem4gti24kbzjoy44kqt8kvbevzu_f598108086_h185616_l_H173553_L

Cela fait cinq ans aujourd’hui que tu et partie

Cinq années sans un jour d’oublis

Ma peine et mes souvenirs sont tenaces

Ils tournent comme un poisson dans une nasse

Refrain:

Pourquoi ce silence ?

Sa n’a aucun sens !

Sans toi contre moi je n’existe plus

J’ai l’impression que ma vie et perdue

 

Nous étions si heureux

Nous étions si amoureux

Il a fallut ce terrible accident de voiture

Depuis ce jour c’est une torture

 

Refrain:

 

Aujourd’hui je ressasse encore

S’aurai dus être moi la place du mort

Je doit combattre ce maudit sort

Trouver un moyen pour prouver que j’ai tort

 

Refrain :

Pourquoi ce silence …

 

Je chercherai dans tout les livres

Ou l’on y relate que les âmes y  vivent

Je chercherai l’entrée du passage

Afin de revoir ton beau visage

 Refrain :

Pourquoi ce silence…

 

Les semaines ont passées

J’ai trouvé comment me connecter

M’endormir profondément

Quitter mon corps lentement

 

Refrain :

Pourquoi ce silence…

 

J’ai tellement prié

Je t’ai tellement appelé

Que ma voix me résonne dans la tête

Je pense avoir aperçu ta silhouette

 

Refrain:

Pourquoi ce silence…

 

Ce matin j’ai sentis ta présence prés de moi

Comme un fou je suis resté en émoi

Mon cœur & mon esprit te réclame

Ma raison , ma folie s’enflamme

 

Refrain:

Pourquoi ce silence…

 

Ton souffle dans mon cou , assise sur mes genoux

J’ai l’impression de devenir complétement  fou

Comment briser l’ anathème ?

Comment libérer  toutes ces chaînes ?

 

Refrain:

Pourquoi ce silence…

 

Alors dans un songe tu m’est apparue

Comme un ange de blanc vêtue

M’a expliquer que ton amour était infinis

Que nous deux c’était pour la vie

Un seul cœur  , une seule âme c’est ainsi

 

Anaska

 

 

 

 

 

 

 

 

Le souffle de l’âme

Classé dans : Poéme de L'autre Rive — 1 avril, 2015 @ 11:18

 

 

 

 

Le souffle de l'âme dans Poéme de L'autre Rive couples-amoureux-couple-img

 

 Notre histoire de cœur a commencée

Lorsque nous nous somme rencontrés

Nous étions que deux enfants

Grandissant dans le même quartier

Nous nous somme plus quittés

Tu rêvais de devenir mannequin

Moi photographe , c’est si loin

Les années ont passées , on à était là l’un pour l’autre

Comme si nos deux êtres et nos âmes former qu’une

A cette époque on croyais en tout , sans fortune 

Puis ce fût la guerre et l’ont m’envoya sur le front

Se séparer de toi  , tout laisser à l’abandon

Était la chose la plus difficile pour moi

Loin de ton amour , loin de tes bras

Nos lettres chaque jours m’ont aidé à tenir le coup

Dans cet enfer , dans ces maudits trous

Je suis rentrés un matin d’été

Nous nous sommes mariés

Nous étions si heureux si amoureux

Que l’on pensais que plus rien nous arriverai

Pourtant tu tombas malade

Cette fichus maladie incurable

La mort doucement t’as emmenée

Comme si c’était programmé

Depuis ce jour , je ne vis qu’à moitié

Espérant dans l’au-delà te retrouver

Mon cœur saigne , mon âme et perdue

Sans toi contre moi je suis un inconnu

Puis un soir de printemps j’ai sentis ta présence

Ma tête , mon esprit à sentis tout tes sens

L’espoir et revenu , tout n’était peu être pas perdu

J’ai cherché à comprendre sans déconvenue

Sentis ton souffle sur ma peau , sur ma joue

Sentis tes bras autour de mon cou

Pour moi rien ne compter de pouvoir te retrouver

Toi mon unique et tendre moitié

Notre amour et si grand

Que je pourrai m ‘y perdre dedans

Je n ‘arrive pas à t’entendre

Je sais juste que tu et là a m’attendre

Ma vie va bientôt prendre fin

Etre un vieillard c’est parfois bien

Car au jour le jour , peu être demain

Viendra l’instant que j’attend patiemment

De retrouver mon âme sœur , mon souffle , mon bonheur

Anaska

 

Le chat & la souris

Classé dans : De l'Amour à la Haine — 3 février, 2015 @ 5:36

AVEC LA SOURIS

 

Avec ta copine tu vis l’enfer chaque jours

Maladive , possessive par amour

 Tu ne trouve pas de solution 

Pour échapper à ta prison

 

Avec moi tu joue au chat et a la souris

Méfie toi , tu va finir comme dans Tom & Jerry

La plus part du temps aplatis

A vouloir lancer des défis

 

Tu éprouve pour elle de la pitié

Tu cherche ailleurs de l’amitié

Pour échapper ton quotidien

Tu fuis vers d’autre destins

 

Avec moi tu joue au chat et à la souris

Méfie toi , tu va finir comme dans Ton & Jerry

La plupart du temps aplatis

A vouloir lancer des défis

 

Tu cache ton mal être sous tes sourires

Certaines vérités qui font souffrir

Ton humour toujours en avant

Comme un bouclier d’antan

 

Avec moi tu joue au chat et à la souris

Méfie toi , tu va finir comme dans Tom & Jerry

La plupart du temps aplatis

A vouloir lancer des défis

 

Tu aimerai pouvoir rencontrer

Celle qui saurai t’aimer

Celle qui te ferai rêver

Tout en étant ta moitié

 

Avec moi tu joue au chat et à la souris

Méfie toi , tu va finir comme dans Tom & Jerry

La plupart du temps aplatis

A vouloir lancer des défis

 

Elle te pousse quelque fois à la déprime

Sans le savoir elle t’arrime

S’accroche comme à un rocher

De peur de perdre son aimé

 

Avec moi tu joue au chat et à la souris

Méfie toi , tu va finir comme dans Tom & Jerry

La plupart du temps aplatis

A vouloir lancer des défis

 

Il te faudra  du courage

Pour la sortir de ton sillage

Ta gentillesse  deviens ta faiblesse

Pour la faire changer d’adresse

Bonne chance pour le reste…

 

Anaska

 

Espoir

Classé dans : Espoir ,Non classé — 2 février, 2015 @ 7:27

 

 

 

 

Princesse guerrière

 

Je  rêvais de justice et de paix sur la terre

Dans ce monde ou tout est éphémère

Un monde ou règne souvent la colère

Les attentats et la misère

 

Cette vie n’est pas un rêve

Cependant quelque trêves

Un peu d’amour pour y croire encore

Que  notre avenir n’est pas mort

 

La vie n’est pas un long fleuve tranquille

Ou nos actes ou nos erreurs sont facile

Parfois envie de tout abandonner

Mettre sa vie dans un panier

 

Cette vie n’est pas un rêve

Cependant quelques trêves

Un peu d’amour pour y croire encore

Que notre avenir n’est pas mort 

 

Mettre sa vie en avant

Sans penser aux tourments

De se battre indéfiniment

Contre ce mal si présent

 

Cette vie n’est pas un rêve

Cependant quelques trêves

Un peu d’amour pour y croire encore

Que notre avenir n’est pas mort

 

Seule à faire face

Mais l’esprit si tenace

Que rien ne s’efface

Pas même le temps qui passe

 

Cette vie n’est pas un rêve

Cependant quelque trêves

Un peu d’amour pour y croire encore

Que notre avenir n’est pas mort

 

Un jour peu être l’aurore renaitra

Mon amour de la vie chantera

Avec celui-ci mon cœur s’ouvrira

Vers d’autre idéaux d’autre choix

 

Anaska

 

 

 

 

 

 

 

Deuxiéme chance

Classé dans : De l'Amour à la Haine — 2 décembre, 2014 @ 7:02

Couple amoureux

 

Merveilleuse époque que celle de noël ou l’on s’est rencontrés

Des  soirées entières à rire & à discuter

De nombreux points commun on s’est trouvés

Ensemble on à parler d’avenir pour ne plus se quitter

Puis c’est écouler quelques années, sans désordre , sans accros

L’amour faisait taire toute les querelles tout les mots

Puis un jour tout à basculer ,  un gouffre s’est ouvert sur mes pensées

Tes absences , tes mensonges , tes fausses vérités

Ont mis des doutes en moi ,  comme un poison qui s’infiltre doucement

Dans mon cœur , dans ma vie  devenus  mon tourment

Je t’ai demander , supplier de m’avouer la vérité

Car de mes bras de mon lit tu t’était éloignée

Ma souffrance était devenus insupportable , il fallait réagir

Comme un combat perdu  ou l’on se laisse mourir

Finalement tu m’as dit je te quitte , j’ai retrouvée mon premier amour

Celui qui vous hante jour après jour

Je dois savoir si je l’aime vraiment

Savoir si c’est celui éternellement

Alors je t’ai laissé partir , avec toi une partie de mon âme c’est vue dépérir

J’ai attendue pendant de longues années

Que ma blessure veuille bien se refermer

Mais un jour tu est réapparue

Mon sang a coulé plus vite dans mes veines

Mes sens t’ont réclamés comme un vent qui se déchaine

Oubliés le temps perdu , oublié cette haine

L’instant d’un instant je te voulais mienne

Tu m’as dit que ton erreur était grande d’être partie

Que tu souhaiter que vienne l’oublis

Tu m’as demandé une nouvelle chance

Tu m’as demandé une nouvelle danse

Celle qui ne finit  jamais celle qui vous remplis d’espoir

De plus être seul à pleurer dans le noir

Je veux être aujourd’hui celui qui sourit

Celui qui rêve d’être heureux pour le reste de sa vie

Anaska

 

 

 

12345...13
 

Relis-moi... |
Projetbd |
Lo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Scrapbooking
| niniablog
| Univers et Créations