Anaska à Coeur Ouvert

Anaska Tout Simplement

Archive pour la catégorie 'Mesage de l’au-delà'

Mon amour du passé

Posté : 17 mai, 2008 @ 6:06 dans Mesage de l'au-delà, Poéme de L'autre Rive | 7 commentaires »

 Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

J’ai souvent rêvé d’elle bien avant notre rencontre

Elle était dans mon âme  , secrètement à attendre patiemment

Ce jour ou elle réapparaîtrait dans ma vie présament

Lorsque je l’ai rencontré j’ai sus que c’était-elle

Plus belle alors que dans mon souvenir , si réelle

Nos regards se sont croisés intensément

Comme attiré vers une autre  histoire , un autre temps

Ma tête , mon coeur se sont étourdit d’un seul coup

Mon souffle c’est coupé  je ne sentais plus mon pou

Étrangement des images sont remontés à ma mémoire

Comment es ce possible? j’avais du mal à y croire!

Ses yeux , son sourire mon enchanté

Sous le charme je me suis retrouvé

Captif de  mon amour  captif de mon passé

Retrouvé cet amour jadis perdu , éloigné

La vie est parfois si  étrange , si soudaine

La voir devant moi , si calme si sereine

Que vais-je devenir à présent ? tout bascule!

Face à moi-même devant ce temps qui recule

J’aimerai  la prendre par la main et m’enfuir loin de tout

Oublié l’espace d’un instant que je ne suis qu’un fou

Devant ce regard ou je me perds, ou je me noie

Je vais devoir faire un terrible choix

Pourrai-je tout quitter sans revenir en arrière?

Ou simplement  la contempler à travers une verrière?

Tant d’années ont passées sur nous , tant de morts

Pourtant mes sentiments  sont là toujours aussi fort

Ma vie à cet instant a comme éclatée

Sur cette si belle femme que j’avais tant aimé.

Anaska

Espoir d’un monde de lumiére…

Posté : 28 octobre, 2007 @ 12:47 dans Mesage de l'au-delà | 5 commentaires »

Espoir d'un monde de lumiére... dans Mesage de l'au-delà

J’ai  vécu dans un monde de plaisirs

Ou le chaos dans ma vie régné avec désirs

j’etais ce qu’on appelle une femme libertine

N’ ayant pour moi que la gloire de ma beauté

Avec insolence tout les jours j’en ai  jouer

Pourtant  mon succés ne  m’a  pas épargner

Avec ce proxénet qui fut mon géolier

Des coups sur tout mon corps j’ai reçue

Pour me forcé encore & encore dans l’absolu

Avec de la cocaine il me faisait tenir

Pour avoir le choc & ne pas se laissé mourrir

J’était trés jeune , je n’avais que vingt-cinq ans

Jamais je n’ai pus avoir d’enfants

Que me reste t’il la haut maintenant ?

Des souvenirs de violence avec ce mécréant !

J’aimerais trouver le repos , trouver mon espace

Ou chaques  instants  cette vie me glace

Aurais-je un jour le pardon , malgrés mes priéres?

Qui me conduiras tout droit vers un monde de lumiére.

                     Ecriture inspirée par martine , Anaska

Quand j’ai eu quinze ans, on m’a tuée…

Posté : 19 juin, 2007 @ 7:37 dans Mesage de l'au-delà | 8 commentaires »

 

 

Réflexion...

 

J’ ai étè la victime d’un immonde assassin

Violée , violentée jusqu’au matin

Ma colére et ma  répulsion sont grandes

Moi qui vis maintenant dans un autre monde

Au fond de moi , ma peine est immense

Mon chagrin ne s’atténue pas , malgré  le silence

Mon pére a fait de moi une fille que je ne suis pas

En laissant mon corps  sans vie , mon âme reste là

J’aimerai hurler , mais il ne m’entendra pas

Comme une complainte ma voix se perd dans l’eau-delà

Je  demande justice ! Je n’avais que quinze ans

Il a pris mon enfance , volé mon innocence

Maintenant j’erre et vis dans la souffrance

Comment peu- t’on être ignoble sans être puni?

A  croire que le temps n’a pas de prix

J’attends patiemment ma vengeance

Le jour où viendra ma délivrance…

 

Ce poême m’a était écrit par une jeune fille de 15 ans,  Karine , en écriture automatique , ce jour,

 

Anaska

Un Chemin vers le ciel

Posté : 13 juin, 2007 @ 7:56 dans Mesage de l'au-delà | 4 commentaires »

Un Chemin vers le ciel dans Mesage de l'au-delà 7657115kw0

 Son âme  est si pure , son âme est si belle,

C’est elle que nous aimons,

Qu’importe qu’elle n’ai pas d’ailes,

Dans son coeur , un poignard ouvert sur une blessure béante,

Des souvenirs enfouis ,comme perdus dans l’oublis

Le sang coule chaque  minute , chaque seconde,

Pour elle qui vit ailleurs dans un autre monde,

Moi qui l’aime si fort, entrera -t-’elle dans ma ronde?

Jamais je ne me lasserai, je l’attendrai ici bas,

Ma vie sans elle n’aura pas d’avenir,

Comme une fleur qui se fane pour se laisser mourir,

Je lui tendrai la main , la guiderai vers le ciel,

Là  ou tout  mon amour lui sera éternel…

Camu , pour Anaska

 

 

 

Relis-moi... |
Projetbd |
Lo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Scrapbooking
| niniablog
| Univers et Créations